Négociateur d’Affaires

Titre certifié par l’état de niveau II, en partenariat avec le CFA SUP DE VINCI, Paris la Défense.

Objectifs pédagogiques pratiques

Le négociateur d’affaires a la responsabilité du développement en termes de chiffres d’affaires d’un secteur géographique ou d’un segment de clientèle composé exclusivement de professionnels, utilisateurs ou revendeurs-distributeurs.

Être un professionnel du développement commercial

Télécharger la fiche

Conditions d’accès

Être au moins titulaire d’un diplôme ou d’une certification professionnelle de niveau III (BTS, DUT…)
Après étude du dossier, tests et entretien individuel

Métiers et débouchés

Ingénieur commercial ou technico-commercial

Chargé d’affaires

Chef de secteur vente à la GMS

Responsable comptes-clés

Après quelques années d’expériences professionnelles, il peut être amené à encadrer une équipe d’attachés commerciaux et/ou d’assistants commerciaux.

Durée

540 heures

12 mois
15 semaines au centre de formation  dont 1 semaine en séminaire en Irlande
37 semaines par an en entreprise

Rythme

1 semaine au centre de formation IFACOM
3 semaines en entreprise

70% en entreprise

Module d’anglais d’une semaine en Irlande
sur le temps de formation

Coût de formation

133 € par mois sur 12 mois incluant :

Demi-pension

 Séminaire à l’étranger compris

Frais de dossier : 30 € (non remboursé en cas d’annulation)

Programme de la formation en alternance

EFFICACITE COMMERCIALE :

Négociation : Identifier les enjeux des négociations complexes – Maîtriser les mécanismes de la négociation.

Epreuve de négociation professionnelle : Valider les acquis fondamentaux en négociation : cas de négociation face à un professionnel d’entreprise, filmé et évalué par un jury.

Négociation en situation conflictuelle : Identifier son positionnement personnel en situation de risque de conflit – Désamorcer l’agressivité et rétablir l’esprit de collaboration.

Approche grands comptes : adapter sa démarche commerciale aux spécificités commerciales des prospects et clients grands comptes.

Propositions commerciales : rédiger des propositions commerciales efficaces, condition de réussite de la vente complexe.

Techniques d’achat : Comprendre les enjeux, les stratégies et les techniques des acheteurs professionnels.

Téléphone commercial : Elaborer une campagne de marketing téléphonique et en construire les outils. Maîtriser l’utilisation du téléphone au service de l’action commerciale.

Marketing direct : Réaliser ou participer à la réalisation d’actions de marketing direct (choix du vecteur, du message, plan d’actions, budget,…)

Organisation commerciale : Maîtriser les techniques et outils d’organisation garantissant l’atteinte des objectifs individuels ou d’équipe.

CULTURE COMMERCIALE ET ECONOMIQUE :

Marketing stratégique : Comprendre la démarche marketing et ses interactions avec l’action commerciale.

Management stratégique d’entreprise : A l’aide des outils d’analyse de l’entreprise et de son environnement, comprendre la démarche pour faire des choix stratégiques pertinents

Gestion : Comprendre et utiliser les principaux outils de gestion pour appréhender la rentabilité d’une entreprise et mesurer les conséquences économiques des choix commerciaux.

Droit commercial : Connaître les implications juridiques des situations commerciales courantes

Management commercial : Comprendre les fondements d’un management motivant, identifier les clefs de la réussite et les principales erreurs à éviter pour se préparer à une future fonction d’encadrement.

Informatique : Se repérer en tant qu’utilisateur dans l’environnement informatique. Maîtriser l’utilisation d’Internet et des logiciels courants (Word, Excel, PowerPoint).

Anglais : (e-Learning et épreuves professionnelles en face à face) : Faire face aisément aux situations commerciales les plus fréquentes.

DEVELOPPEMENT PERSONNEL :

Période de développement de la personne en inter-promotion en début de formation : communication écrite, communication orale, constitution de groupe, initiation au management, culture économique, ouverture sur l’Europe.

Techniques de scène : Développer sa présence physique à partir du travail du jeu d’acteur.

Expression écrite et orale : Acquérir un style écrit fluide et efficace respectant les règles de syntaxe et grammaticales. Construire des écrits complexes ; en particulier préparation à la rédaction du mémoire de fin d’année. Elaborer un discours structuré et clair. Accroître son efficacité dans les situations de prise de parole en public.

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL :

Mise en place d’une démarche volontaire de progrès des compétences (Performance) : Réaliser un autodiagnostic de ses compétences comportementales, mettre en évidence les points d’appui et de vigilance pour construire son plan de progrès compte tenu des exigences du métier commercial.

Tutorat pédagogique : Chaque apprenti est suivi par un tuteur qui l’accompagne tout au long de l’année pour l’aider à pleinement tirer parti de la formation et faciliter son intégration en entreprise.

Entreprise d’accueil & activités

Décliner la stratégie en plan d’action commercial (conquête, fidélisation)

Piloter le plan d’action commercial (plan de prospection, actions de marketing opérationnel)

Négocier des accords contractuels complexes

Participer à l’évolution de la stratégie commerciale de la direction

Entreprises individuelles ou commerciales qui développent un chiffre d’affaire auprès de professionnels, utilisateurs ou revendeurs-distributeurs : d’un secteur géographique, d’un segment de clientèle.

Simulation financière pour l’entreprise

Coût de la formation pédagogique

Les frais de formation sont intégralement pris en charge par l’OPCA* de l’entreprise, y compris la formation de tuteur.

Frais de formation : 9,15 € / heure

Durée : 540 heures

Total : 4 941€

Simulation financière pour l’entreprise

Salaire à verser pour l’employeur

 

 

 

Salaire minimum brut mensuel

au 1.01.18 = 9,88€/h

Moins de 21 ans 65 %*** SMIC ->  974 €
De 21 à 26 ans 80 %*** SMIC ->  1 199 €
Plus de 26 ans 100 % SMIC ->   1 498 €

Rémunération

Statut : Salarié d’une entreprise en contrat de professionnalisation

SALAIRE MINIMUM MENSUEL AU 01.01.2018
Salaire minimum brut mensuel (base 35 heures) 1498,47

  • Moins de 21 ans
  • Moins de 26 ans
  • Plus de 26 ans
  • 65 % – 962 € brut
  • 80 % – 1 184 € brut
  • 100 % – 1 480 € brut