espace-jeunes

Le suivi et l'accompagnement pédagogique

Qu'est-ce-que l'alternance (contrat d'apprentissage ou contrat de professionnalisation) ?

 Découvrir l'alternance

Mise à jour le 29/10/2020 Professionnalisation ,  Apprentissage

L’alternance permet de se former à un métier et de s’intégrer plus facilement à la vie et la culture de l’entreprise. C’est un système de formation qui est fondé sur une phase pratique et une phase théorique qui alternent. C’est une véritable passerelle vers l’emploi et l’insertion professionnelle.

L’alternance comprend deux types de contrats : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation qui répondent tous deux au même objectif de montée en compétence du salarié en combinant travail en entreprise et formation théorique.

Pour redynamiser des modalités de formation ouvertes aux salariés afin de favoriser leur évolution professionnelle et leur maintien dans l’emploi, la loi du 5 septembre 2018 crée un dispositif de promotion ou reconversion par alternance (Pro-A) qui se déroule dans les mêmes conditions que le contrat de professionnalisation (volume de formation minimal et maximal, durée maximale du dispositif, conditions du tutorat, etc.).

 L’alternance, pour qui ?

Le  contrat d’apprentissage

 Quels publics ?

  • Les jeunes âgés de 16 à 29 ans révolus ;
  • Certains publics peuvent entrer en apprentissage au-delà de 29 ans révolus : les apprentis préparant un diplôme ou titre supérieur à celui obtenu, les travailleurs handicapés, les personnes ayant un projet de création ou de reprise d’entreprise et les sportifs de haut niveau.

A noter : les jeunes ayant achevé le premier cycle de l’enseignement secondaire (fin de 3ème) peuvent être inscrits en apprentissage, sous statut scolaire, dans un lycée professionnel ou dans un centre de formation d’apprentis dès lors qu’ils ont atteint l’âge de 15 ans révolus.

 

 Quels employeurs ?

  • Les entreprises relevant du secteur artisanal, commercial, industriel, agricole ainsi que les employeurs du milieu associatif et des professions libérales ;
  • Les employeurs du secteur public non industriel et commercial (fonctions publiques d'État, territoriale et hospitalière, ainsi que les établissements publics administratifs).

Le contrat de professionnalisation

Quels publics ?

  • Les jeunes âgés de 16 à 25 ans ;
  • Les demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus ;
  • Les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ;
  • Les bénéficiaires de l’allocation de parent isolé (API) dans les DOM et les collectivités de Saint-Barthélemy, Saint-Martin et Saint-Pierre-et-Miquelon ;
  • Les personnes ayant bénéficié d’un contrat aidé.

 Quels employeurs ?

  • Tout employeur assujetti au financement de la formation professionnelle continue.

L’État, les collectivités territoriales et leurs établissements publics administratifs ne peuvent pas conclure de contrat de professionnalisation.

 

>>> Promotion ou reconversion par alternance (Pro- A)

Quels publics ?

Le Pro-A est principalement destiné :

  • aux salariés en CDI  dont la qualification est inférieure ou égale à un diplôme de niveau II (soit un diplôme de niveau licence) ;
  • aux salariés en CUI (contrat unique d’insertion) à durée indéterminée ;
  • mais également aux salariés dont la qualification n’est pas suffisante au regard des évolutions technologiques ou de l’organisation du travail. 

 Quels employeurs ?

  • Tout employeur assujetti au financement de la formation professionnelle continue.

L’État, les collectivités territoriales et leurs établissements publics administratifs ne peuvent pas conclure de contrat de professionnalisation.

 

Les avantages de l’alternance

Pour l’alternant

L’alternance permet de concevoir un projet professionnel complet grâce à une formation diplômante ou qualifiante et une expérience concrète en entreprise :

  • Obtenir un diplôme ou une qualification parmi un large choix de métiers ;
  • Bénéficier de la gratuité des frais de formation ;
  • Mettre en pratique les enseignements théoriques ;
  • Être rémunéré, pendant sa formation en tant que salarié ;
  • Accéder plus facilement à l’emploi, grâce à l’expérience professionnelle acquise en entreprise.

À noter : dans le cadre du contrat d'apprentissage, l'apprenti majeur peut bénéficier de l'aide au financement du permis de conduire B.


Pour l’employeur

Recruter un alternant présente de nombreux avantages pour une entreprise comme celui de former un futur salarié, lui apprendre un métier, l’intégrer à la vie et à la culture de l’entreprise.

C’est recruter une personne adaptée aux besoins de son entreprise.

De plus, des avantages financiers sont proposés à l’employeur qui recrute en alternance.


Comment choisir entre les deux contrats proposés ?

  • Le contrat d’apprentissage a pour but d’obtenir un diplôme d'État (CAP, BAC, BTS, Licence, Master,…) ou un titre à finalité professionnelle inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), dont l’ensemble des titres professionnels relevant du ministère chargé du Travail.
  • Le contrat de professionnalisation a pour but d'acquérir une qualification professionnelle reconnue (un diplôme ou un titre professionnel enregistré dans le Répertoire national des certifications professionnelles – RNCP) ; un certificat de qualification professionnelle (CQP) ; une qualification reconnue dans les classifications d’une convention collective nationale.

À titre expérimental pour une durée de 3 ans, le contrat de professionnalisation pourra définir un parcours de formation « sur-mesure » qui ne sera pas nécessairement qualifiant ou certifiant. Les employeurs et les opérateurs de compétences pourront définir eux-mêmes, en accord avec le salarié, les compétences à acquérir dans le cadre d’un contrat de professionnalisation.
La souplesse de ce contrat doit permettre aux personnes éloignées de l’emploi de disposer d’une formation sur mesure, plus adaptée à leurs besoins. D’autre part, elle permettra aux entreprises de pouvoir embaucher d’emblée un salarié, qui sera formé au plus près des besoins réels du terrain.

Quel type de contrat et combien de temps ?

Le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation sont conclus en contrat à durée limitée ou dans le cadre d’un contrat à durée indéterminée (CDI).

La durée varie en fonction de la formation choisie :

  • En principe de deux années pour la période d’apprentissage ; cette durée peut, dans certains cas dérogatoires, être inférieure (6 mois) ou supérieure (3 ans), voire 4 ans pour les travailleurs handicapés.
  • De 6 mois à 1 an, voire 3 ans dans certains cas, pour le contrat de professionnalisation à durée déterminée.


La durée de la formation représente au moins 25 % de la durée totale du contrat ou de la période d’apprentissage dans le cadre du contrat d’apprentissage.

La durée de la formation représente entre 15 à 25 % de la durée du contrat sans pouvoir être inférieure à 150 heures dans le cadre du contrat de professionnalisation, sauf dérogation de branche.

Depuis la loi du 5 mars 2014, des possibilités nouvelles sont ouvertes pour : l’exercice d’activités saisonnières en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation; l’ouverture de l’apprentissage aux entreprises de travail temporaire).

Quelle rémunération ?

Dans le cadre du contrat d’apprentissage, l’apprenti bénéficie d’une rémunération variant en fonction de son âge ; en outre, sa rémunération progresse chaque nouvelle année d’exécution de son contrat. Le salaire minimum perçu par l’apprenti correspond à un pourcentage du Smic ou du SMC (salaire minimum conventionnel de l’emploi occupé) pour les plus de 21 ans.

 

L’accompagnement 

accompagnement-pedagogique-ifacomL’accompagnement de l’équipe éducative de la MFR IFACOM, pendant le stage, se concrétise paraccompagnement_1 un accompagnement individuel et personnalisé au quotidien.

• Visites dans l'entreprise (2/3 fois par an) : le but est de voir si le jeune a trouvé sa place dans l'entreprise, partager ses interrogations.

• Le carnet de liaison : il permet de faire le lien entre la partie théorique enseignée lors de la présence du jeune en centre de formation et la mise en pratique en entreprise

• Entretiens individuels : évoquer les difficultés, permettre au jeune d'avancer dans son projet pro

• Contacts téléphoniques

• ...

Réunions de maîtres d'apprentissage, comité de pilotage…
Les équipes pédagogiques des Maisons familiales Rurales ne ménagent pas leur peine pour aller à la rencontre des entreprises et vérifier l’adéquation des formations conduites. Des liens étroits se tissent progressivement avec des professionnels.

 

Ces échanges permettent à la MFR IFACOM de répondre aux besoins du territoire.  Ils sont maîtres d'apprentissage ou tuteurs des jeunes en entreprises… Sans eux, l’alternance n’existerait pas. Ils sont les  référents "métiers" pour les jeunes mais leur action est plus large : humaine, sociale…

La MFR IFACOM n'a jamais conçu la formation en vase clos.

Les maîtraccompagnement_2es d'apprentissage sont des partenaires à part entière des Maisons familiales et le temps en entreprise est véritablement considéré comme de la formation.

Les formateurs chargés de faire le lien entre les activités professionnelles et les cours doivent donc avoir une bonne connaissance des entreprises.

Les moyens sont nombreux pour y parvenir et nécessitent une organisation particulière. Il existe bien sûr les visites sur les lieux de stage qui font partie intégrante de la fonction des formateurs. Elles ont un double intérêt. Elles permettent de vérifier que le jeune est à l’aise et a trouvé sa place dans l’entreprise. Elles donnent aussi aux formateurs l’occasion d’être en relation avec le monde de l’entreprise, de tisser des liens avec les maîtres d'apprentissage, de partager leurs interrogations…

 

Au centre de formation MFR IFACOM, les formateurs se rendent sur chaque lieu de stage deux à trois fois par an. Les formateurs bloquent desaccompagnement_3 plages horaires pour pouvoir rendre visite aux maîtres d'apprentissage. Une fois le contact établi, les formateurs peuvent plus naturellement convier les professionnels à venir à l'IFACOM.

La MFR IFACOM organise en général une réunion annuelle de maîtres d'apprentissage dans le courant du premier trimestre. L’objectif est de mettre en commun les questions et de travailler sur des contenus de formation, "très concrètement, nous validons avec les tuteurs les tâches que les jeunes peuvent conduire en entreprise". "Les professionnels indirectement nous forment aussi.
Il leur arrive de nous dire gentiment que nous devons mettre nos connaissances à jour ".

 

Accompagnement et aides spécifiques 

aidespe 

 

Pour le public "aux besoins particuliers", la MFR IFACOM a dans ses murs des "référents handicaps", Freddy JOSSAND (CAP-BAC) et Guillaume MALAQUIN (BTS), qui  sont présents pour échanger avec les parents et le jeune sur ses difficultés et permettre d’aménager au mieux les devoirs.

 

  Notre employé en Service Civique a également plusieurs missions le soutien en cours de langues et l'appui sur la recherche de stages sur la Mobilité internationale.

 

 

 

Des professionnels mobilisés  

La MFR IFACOM doit effectuer un savant dosage pour maintenir le lien avec les professionnels sans toutefois leur demander trop d’investissement en temps. Partout où elles existent, la MFR IFACOM répond aux besoins du territoire, soit en organisant elle-même de la formation initiale ou continue, soit en facilitant les relations entre différents partenaires.

professionnels-ifacom-accompagnement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La place des familles

placedesfamilles_2

 

La MFR IFACOM accorde une place privilégiée aux parents.

Dès l’inscription des jeunes en formation, les familles deviennent adhérentes de l’association. Elles sont majoritaires dans les Conseils d’Administration. Ce rôle reconnu dans les statuts se traduit par une vie associative vivante qui permet d’impliquer tous les parents.

Les formateurs rendent également visite aux familles 1 fois/an pour les jeunes en CAP, 2nde et 1ère afin d’être au plus proche des familles et mieux appréhender la situation familiale. C’est un moment privilégié où les familles peuvent se confier.

 

 

 

 

Instaurer la confiance

Et si les parents étaient les bienvenus dans l’école ? Et si l’école était un lieu ouvert ? Les MFR depuis l’origine ont fait ce pari. Émanation des familles, une MFR ne se conçoit pas sans les parents. 

Dans les Maisons familiales Rurales, on propose aux parents d’entrer dans le centre de formation, non seulement on leur permet d’échanger avec l’équipe pédagogique à tout moment sans réticence, mais la MFR IFACOM organise également le dialogue entre les familles, apprend à les connaître, n’hésite pas à les solliciter en fonction de leurs compétences, et les encourage même à faire partie du Conseil d’Administration qui gère la MFR.

En échange, elle offre un cadre éducatif qui nécessite un engagement des jeunes et des parents. "La MFR IFACOM porte un regard positif sur les familles". C’est un état d’esprit que l’équipe partage avec le directeur. Cela fait l’objet d’une "vigilance permanente".

 

Partenaires Handicap

AGEFIPH

Partenaires, personnes en situation de handicap, entreprises :

De préférence par mail : pays-loire@agefiph.asso.fr

Accès personnes sourdes et malentendantes

Adresse : 34 quai Magellan – CS 23211 - 44032 Nantes Cedex 1

Accueil physique du lundi au vendredi de 9h à 12 h et de 14 h à 17h

Pour demander une aide financière :

-Compléter la demande : https://demande-aides-agefiphpdl.fr

- Puis déposer la demande en ligne : http://www.agefiph.fr/aides-handicap/depot-de-demande-d-aide-financiere

 

MDPH

Elle exerce les missions suivantes : 

  • Une mission d’accueil, d’information et d’orientation des personnes handicapées et de leur famille
  • Une aide à la formulation du projet de vie
  • Le traitement administratif et l’évaluation médico-sociale des demandes individuelles
  • La gestion de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH)
  • L’accompagnement dans la mise en œuvre des décisions de la CDAPH

L'équipe d'accueil est plus particulièrement à votre disposition pour : 

  • vous remettre le dossier de demande de compensation
  • vous aider à compléter les différentes rubriques
  • vous aider à expliquer les éléments importants de votre projet de vie
  • répondre à toutes vos questions sur l'avancement de l'étude de votre dossier
  • vous renseigner et vous orienter vers les services ou établissements adaptés à vos besoins
  • vous indiquer les interlocuteurs compte tenu de votre demande comme la Caisse d'Allocations Familiales ou Pôle Emploi
  • vous donner toute adresses utiles en matière de logement, d'hébergements touristiques, de loisirs ou de sport

Adresse postale : Hôtel du Département 40, rue Foch 85923 LA ROCHE SUR YON CEDEX 9 

E-mail: mdph@vendee.fr 

Téléphone : 0 800 85 85 01

 

Association ESMERALDA       

Esmeralda est une association créée par des parents pour soutenir les parents, les enfants ayants des difficultés d'apprentissages et/ou à haut potentiel dans leur quotidien. L'association propose :

  • Soutien, écoute et orientation en présentiel ou par téléphone
  • Les Rencontres Parents d’Esmeralda : temps d’échanges, groupes de paroles
  • Ateliers parents-enfants-ados animés par des professionnels de santé ou de bien-être
  • Mallette pédagogique pour accompagner votre enfant dans ses apprentissages à la maison (en cours de réalisation avec nos partenaires WESCO et La Poule qui Pond)
  • Accompagnement aux RDV équipe éducative ou équipe de suivi de la scolarisation
  • Accompagnement à la constitution des dossiers MDPH
  • Ciné-débats
  • Conférences, conférences participatives
  • Goûter d’Esmeralda
  • Forums
  • Grands projets : BD et bien d’autres à venir
  • Et bien d’autres idées à développer…

Téléphone : 07 83 71 67 46

Facebook : https://fr-fr.facebook.com/pg/assoesmeralda

Site Internet Association Esmeralda

Email: asso.esmeralda85@gmail.com

 

Les Missions locales

 

Mission Locale Haut Bocage

Rue de l’étenduère

85 500 LES HERBIERS

02 51 66 81 15

contact@mlhb.fr

Site : www.mlhb.fr

Mission Locale Vendée Atlantique

34 rue de l’Hôtel de ville

85100 LES SABLES D’OLONNE

02 51 23 16 87

ml-vendeeatlantique@mlva.org

Mission Locale du Pays Yonnais

Espace Prévert – 70 rue Chanzy 85000 LA ROCHE SUR YON

02 51 09 89 70

missionlocale@mlpy.org

Site : www.missionlocale-paysyonnais.org

Mission Locale du Sud Vendée

47 rue Tiraqueau

85200 FONTENAY LE COMTE

 02 51 51 17 57

mission-locale-sud-vendee@wanadoo.fr

Site : www.missionlocalesudvendee.com